Notre expertise

Des partenariats financiers au service de l’habitation communautaire

Financement public

Les programmes publics de développement de l’habitation communautaire sont essentiels à l’accomplissement de la mission de Bâtir son quartier. À l’heure actuelle, la majorité des projets développés est financée par le programme AccèsLogis, qui repose sur des subventions des différents paliers gouvernementaux et un prêt hypothécaire contracté par l’organisme propriétaire.

Financement complémentaire

À cet outil s’ajoutent des programmes complémentaires ciblant la prévention de l’itinérance, l’abordabilité, l’accessibilité universelle, le développement d’infrastructures collectives, la décontamination, la petite enfance, l’efficacité énergétique, etc.

Financement privé

En complément de ces fonds publics, Bâtir son quartier coordonne deux outils financiers privés visant à accroître la réponse aux besoins en logement : le Fonds d’investissement de Montréal et le Fonds d’acquisition de Montréal.

FIM

Mis sur pied en 1997 à linitiative de Madame Phyllis Lambert, le Fonds d’investissement de Montréal (FIM) permet à des OBNL d’habitation d’acquérir des immeubles en vue du maintien à long terme de l’abordabilité des loyers et de l’amélioration des conditions de vie des ménages. Le financement repose sur un prêt patient consenti par des investisseurs privés pour une durée de 15 ans.

Depuis sa création, le FIM a connu quatre phases d'investissement : 1997 (FIM I), 2007 (FIM II), 2011 (FIM III), 2016 (FIM IV). Les commanditaires de la 4e phase du FIM, laquelle a permis la mise en disponibilité de plus de 20 M$, sont : la Fondation Lucie et André Chagnon, le Fonds immobilier de solidarité FTQ, la Fédération des caisses Desjardins, la Fondation J. Armand Bombardier, la Fondation de la famille J. W. McConnell, la Banque Nationale, Hydro-Québec, Stephen R. Bronfman et la Caisse Desjardins des Travailleuses et Travailleurs unis.

Le FIM a souligné cette année la création du 1000e logement ajouté au parc immobilier collectif en présence des administrateurs, des investisseurs et de nombreux partenaires politiques, publics et communautaires.

« Le FIM est un des rares outils qui permet aux institutions privées d’investissement de participer à l’amélioration des quartiers, des logements et des conditions de vie des personnes qui y habitent. Pour y parvenir, elles font le choix d’accorder leur confiance aux forces vives locales pour développer des projets durables en lien direct avec les besoins des ménages d’un quartier et en collaboration avec les intervenants du milieu », soulignait Madame Lambert à loccasion de la conférence de presse.

Communiqué de presse

Le FIM en chiffres

1053

logements ajoutés au parc immobilier collectif

22,2 M$

consentis en prêts patients à des OBNL d’habitation

Plus de 85 M$

en investissements générés à travers les projets réalisés

Le FAM en chiffres

1039

logements créés dans les projets ayant bénéficié du FAM

29,5 M$

consentis en prêts temporaires

Plus de 196 M$

en investissements générés à travers les projets soutenus

FAM

Le Fonds d’acquisition de Montréal (FAM), mis sur pied en 2007, permet l’achat et la détention temporaire de propriétés en vue de la réalisation de projets d’habitation ou d’immobilier communautaire pour lesquels les démarches d’acquisition constituent un obstacle. Il a inspiré, en 2009, la création dun équivalent panquébécois, le Fonds d’acquisition québécois.

Commanditaire : Fonds immobilier de solidarité FTQ

Capsule vidéo