À propos

Pourquoi l'habitation communautaire?

Pour répondre aux besoins en logement

Des centaines de milliers de ménages québécois éprouvent des difficultés à trouver un logement de qualité et adapté à leur taille, à leur niveau d’autonomie et à leur situation financière. Pour nombre d’entre eux, l’habitation communautaire constitue la seule option pour se loger convenablement sans devoir se déraciner géographiquement ou négliger d’autres besoins essentiels tels que l’alimentation, la santé, l’éducation, le chauffage et l’habillement. L’accès à un logement communautaire, en plus d’offrir une sécurité d’occupation, constitue une base solide sur laquelle s’épanouir et facilite l’insertion dans un réseau de soutien et de solidarité à l’échelle locale.

Outre la réponse aux besoins en logement des familles et des petits ménages autonomes, les projets d’habitation communautaire contribuent notamment :

  • au maintien à domicile des personnes seules et vieillissantes et au bris de leur isolement;
  • à l’intégration socioéconomique des nouveaux immigrants;
  • au soutien aux personnes en situation d’itinérance ou à risque de le devenir, notamment celles vivant avec des problèmes de santé mentale ou des dépendances diverses;
  • au développement de l’autonomie des personnes vivant avec une déficience intellectuelle ou un trouble du spectre de l’autisme;
  • au soutien ponctuel aux personnes victimes de violence.

Pour des quartiers et des villes plus solidaires

Le développement de l’habitation communautaire favorise la dynamisation des quartiers et des municipalités tout en tenant compte des besoins des ménages à faible ou modeste revenu. Les interventions participent :

  • à la préservation du parc locatif financièrement accessible;
  • au maintien d’une mixité sociale dans des quartiers connaissant des transformations majeures, limitant ainsi l’effritement du tissu social local;
  • à la valorisation et à l’actualisation de la vocation des propriétés patrimoniales institutionnelles et industrielles;
  • à la lutte contre l’insalubrité dans des ensembles immobiliers ciblés.

Globalement, ce sont donc les conditions nécessaires au développement de milieux de vie inclusifs, solidaires et sécuritaires qui sont créées.

Bâtir son quartier est partie prenante d’un grand mouvement solidaire

L’expertise développée au Québec en habitation communautaire et en économie sociale est unique et elle repose sur un vaste réseau de partenaires qui collaborent à l’identification et à la mise en place de réponses structurantes, cohérentes et adaptées aux besoins des citoyens et citoyennes à faible ou modeste revenu.

Mue par cette volonté de participer à la consolidation et au déploiement de formules collectives en habitation et en affaires, et parce que les enjeux liés aux logement sont transversaux, Bâtir son quartier est membre de plusieurs instances dédiées à l’habitation communautaire, à l’économie sociale, à l’environnement et au développement social et économique :

Implication de la directrice générale

Depuis 2001, Edith Cyr assure la présidence du Conseil d’économie sociale de l’île de Montréal (CÉSIM).

En 2019, elle a également siégé :

  • au comité exécutif de PME MTL Grand Sud-Ouest (secrétaire) et à son comité d’investissement
  • au Comité de mise en œuvre du Plan d’action en patrimoine de la Ville de Montréal
  • à la Table élargie des partenaires en habitation de la Ville de Montréal
  • au Comité de développement de l’Est de Montréal

Elle s’est aussi vu décerner le titre dechevalière de l’Ordre de Montréal en reconnaissance de son leadership et de son engagement dans la promotion des formules collectives en immobilier et en affaires.