Notre expertise

Valorisation du patrimoine

Pour Bâtir son quartier, le développement de projets d’habitation ou dimmobilier communautaire constitue une avenue pertinente pour réhabiliter et actualiser le patrimoine bâti montréalais, témoin de l’évolution de la ville. Consciente de la disponibilité croissante de bâtiments institutionnels et industriels à requalifier, Bâtir son quartier a déjà réalisé de nombreux projets inspirants qui ont permis de nouveaux usages.

Dans nos projets de transformation d’immeubles patrimoniaux, qu’ils soient religieux, institutionnels ou industriels, nous visons une réhabilitation concertée qui tient compte du contexte actuel. Ainsi, non seulement souhaitons-nous sauvegarder le patrimoine bâti, mais également en actualiser la vocation en mettant en valeur le caractère et l’esprit inhérents aux lieux. La formule collective qui résulte de la réalisation de projets d’habitation et d’immobilier communautaire permet en outre d’ouvrir à la communauté des espaces qui autrement seraient ou demeureraient entièrement privés. En ce sens, elle permet de confirmer leur appartenance au patrimoine collectif.

Quelques exemples de projets de valorisation patrimoniale

À ce jour, Bâtir son quartier a coordonné la réalisation de près de 50 projets de transformation d’immeuble patrimoniaux : anciennes écoles, hôpitaux désaffectés, usines, églises, presbytères et couvents. Voici quelques exemples :

  • l’ancienne maison mère des Sœurs de la Providence dans le quartier Ville-Marie, devenue un milieu de vie évolutif pour 124 ménages aînés et un pôle d’emplois pour quelque 135 travailleurs du secteur communautaire et de l’économie sociale (Habitat et Espace Fullum)
  • la transformation de l’église Notre-Dame-du-Perpétuel-Secours et de son presbytère dans Ville-Émard en salle de spectacle et locaux de formation pour une entreprise d’insertion et 12 logements pour jeunes en difficulté (Groupe Paradoxe)
  • la requalification du site de l’église Sainte-Germaine-Cousin à Pointe-aux-Trembles avec la construction de 126 logements et 48 chambres avec soins pour aînés (Corporation Mainbourg)
  • la transformation de l’église Saint-Barnabé et de son presbytère dans Hochelaga-Maisonneuve en centre de jour, locaux d’organismes de défense et refuges de 8 lits pour personnes en situation d’urgence (CAP St-Barnabé)
  • le développement d’une résidence pour 109 ménages aînés en légère perte d’autonomie dans l’ancien Manoir Trinité à Longueuil (Habitations Paul-Pratt)
  • la transformation de la salle paroissiale Saint-Alphonse-d’Youville dans Villeray en coopérative de 18 logements (Coopérative La Scala)

Bâtir son quartier primée pour sa contribution en matière de patrimoine

Bâtir son quartier a reçu le Prix Ivanhoé Cambridge lors de l’Opération patrimoine architectural de Montréal de 2014 pour sa contribution à la préservation et au recyclage du patrimoine immobilier de Montréal.

Lire le communiqué

Il s’agissait de la deuxième reconnaissance obtenue en la matière puisque son intervention auprès de la Coopérative d’habitation Station No.1, implantée dans une ancienne station d’électrification du quartier Hochelaga-Maisonneuve, avait été soulignée dans le cadre de l’OPAM 2011.

Engagement en faveur de la valorisation du patrimoine

Bâtir son quartier a participé à la consultation publique sur le projet de Plan daction en patrimoine 2017-2022 de la Ville de Montréal.

Lire le mémoire

Depuis 2019, la directrice générale de Bâtir son quartier, Edith Cyr, siège au Comité de mise en œuvre du Plan d’action en patrimoine de la Ville de Montréal.