Retour à la liste des actualités

Un pas supplémentaire en faveur d’une métropole plus mixte, inclusive et solidaire

Catégories :

Publié le : 16 novembre 2020

MONTRÉAL, le 5 novembre 2020 – Bâtir son quartier est heureux que la Ville de Montréal aille de l’avant avec son Règlement pour une métropole mixte : il s’agit d’un pas supplémentaire en faveur d’une métropole plus inclusive et solidaire, capable d’offrir un toit adéquat à tous ses citoyens et citoyennes.

Dans son mémoire présenté à l’Office de consultation publique de Montréal en 2019, Bâtir son quartier saluait la volonté de la Ville de Montréal de remplacer sa Stratégie d’inclusion par un règlement. Le caractère obligatoire du Règlement pour une métropole mixte favorisera une application plus uniforme et prévisible des paramètres prévus pour le développement de logements sociaux, à la fois pour les acteurs communautaires et pour les promoteurs privés.

«Notre expérience démontre que c’est en collaborant étroitement avec les promoteurs et les pouvoirs publics dès l’émergence des projets qu’on peut créer des milieux de vie plus accueillants et cohérents, qui répondent vraiment aux besoins et aux aspirations des ménages, notamment les familles.» – Edith Cyr, directrice générale de Bâtir son quartier.

Plusieurs recommandations de Bâtir son quartier ont été prises en compte, par exemple celle de ne pas identifier de taille minimale pour les terrains pouvant être cédés par les promoteurs pour répondre aux cibles en matière de logement social et celle d’hausser les contreparties prévues pour l’acquisition de terrains. L’ajout de mécanismes visant le maintien de l’abordabilité des unités privées (volet logement abordable) figurait aussi au nombre de nos recommandations.

Nous sommes satisfaits que la Ville de Montréal ne retarde pas outre mesure l’application du Règlement, alors que la crise du logement, doublée d’une crise sanitaire, fragilise encore plus les ménages aux prises avec une situation économique précaire. L’habitation communautaire porte en elle les caractéristiques essentielles au développement de milieux de vie solidaires et résilients, considérant que le développement d’un réseau de solidarité peut faire toute la différence lors des périodes difficiles.

«Je tiens à souligner la forte volonté politique affichée par la Ville de Montréal en ce qui a trait à la réponse aux besoins en logements des ménages les moins nantis. Le Règlement pour une métropole mixte s’ajoute à un éventail d’outils déjà mis en place pour accroitre la production de logements sociaux et communautaires. Il ne manque plus qu’une nouvelle programmation AccèsLogis. Je salue d’ailleurs les efforts de l’administration municipale et ses demandes publiques à l’endroit du gouvernement du Québec en faveur de tels investissements. » – Assia Kada, présidente de Bâtir son quartier.

Bâtir son quartier : développeur immobilier communautaire

Bâtir son quartier est une entreprise d’économie sociale qui coordonne la réalisation de projets d’habitation et d’immobilier communautaires. Depuis le début de ses interventions en 1976, ce sont plus de 14 000 logements coopératifs ou à but non lucratif qui ont été ajoutés au parc immobilier collectif de la métropole, grâce aux projets réalisés. Dans le cadre de la Stratégie d’inclusion, adoptée en 2005 par la Ville de Montréal, Bâtir son quartier a coordonné la réalisation de quelque 2300 logements communautaires dans un contexte de mixité sociale, sur une vingtaine de sites montréalais. www.batirsonquartier.com

Renseignements : Meriem Mennai, communications@batirsonquartier.com, (514) 933-2755 poste 2216