Inscription et demande de logement

L’exposition de photographies itinérante 10 000 logements, 10 000 foyers de changement! à l’édifice Louis-Laberge à Ahuntsic-Cartierville – un franc succès

Dans l’ordre habituel : Jonathan Boursier, attaché de la députée de Crémazie, Marie Montpetit, Edith Cyr, directrice générale de Bâtir son quartier, Normand Bélanger, président-directeur général du Fonds immobilier de solidarité FTQ, Mélanie Joly, députée d’Ahuntsic-Cartierville et ministre du Patrimoine, Gaétan Morin, président-directeur général du Fonds de solidarité FTQ, Karine Boivin-Roy, Conseillère de la Ville associée à l’habitation et Réjean Bellemare, président du conseil d’administration de la Caisse Desjardins des Travailleuses et Travailleurs unis. Crédit photo : Philippe Rachiele.

Une quarantaine d’élu-e-s et de partenaires financiers et du milieu ont souligné cet après-midi le passage de l’exposition itinérante de photographies d’art et d’architecture 10 000 logements, 10 000 foyers de changement! à l’édifice Louis-Laberge. S’inscrivant dans le cadre des activités soulignant les 10 000 logements communautaires réalisés par l’entreprise d’économie sociale Bâtir son quartier, l’exposition itinérante souligne la prise en charge et la mobilisation des citoyens, des citoyennes, et des groupes communautaires, depuis près de 40 ans.

Cette troisième étape de l’exposition itinérante, qui s’est déroulée du 1er au 11 février, était parrainée par deux partenaires de longue date de Bâtir son quartier, le Fonds immobilier de solidarité FTQ et la Caisse Desjardins des Travailleuses et Travailleurs unis.

L’exposition permet de découvrir les clichés des photographes Valérian Mazataud et Denis Tremblay, qui mettent en lumière des facettes méconnues de l’habitation communautaire. On y retrouve des projets exceptionnels de recyclage d’anciens bâtiments industriels et conventuels telle l’ancienne maison-mère des Sœurs de la Providence sur la rue Fullum; des portraits touchants d’occupant(e)s qui ont trouvé, en plus d’un toit, de la solidarité et du soutien; des constructions à la fine pointe des normes écoénergétiques et des photographies de cadres de vie chaleureux dont la conception architecturale et l’aménagement en surprendront plus d’un.

« En se déplaçant dans Ahuntsic-Cartierville, cette exposition a permis aux résidents de la circonscription de découvrir les différentes facettes des projets d’habitation communautaire. Trop de citoyens de notre circonscription ont besoin d’un logement convenable et c’est pourquoi notre gouvernement investira massivement en logements sociaux et abordables, en contribuant à la construction de davantage d’unités de logement, en améliorant les logements existants et en contribuant à leur efficacité énergétique. Voilà une de mes priorités pour Ahuntsic-Cartierville », a affirmé la ministre du Patrimoine et députée d’Ahuntsic-Cartierville, Mélanie Joly.

« Ces projets d’habitation communautaire sont extrêmement variés et ont chacun leur histoire. Quelles que soient leurs caractéristiques, tous se rejoignent sur un point : ils ont contribué à donner à Montréal un caractère de ville solidaire et durable dont nous pouvons être fiers collectivement. C’est pourquoi nous saluons cette volonté du nouveau gouvernement du Canada de reprendre un rôle de leader dans l’habitation communautaire », a indiqué Edith Cyr, directrice générale de Bâtir son quartier, l’un des principaux promoteurs immobiliers de Montréal.

« Voilà plus de 15 ans que le Fonds immobilier de solidarité FTQ travaille avec Bâtir son quartier et d’autres acteurs tout aussi engagés, à la construction ou à la rénovation de logements communautaires et abordables. Au fil des ans, il a investi 59 millions de dollars dans de tels projets qui ont été rentables pour nos 600 000 actionnaires, mais surtout, qui ont permis d’améliorer la qualité de vie de ménages à faible ou modeste revenu », a soutenu Gaétan Morin, président-directeur général du Fonds de solidarité FTQ.

« À la Caisse Desjardins des Travailleuses et Travailleurs unis, nous faisons plus qu’accompagner les travailleuses, travailleurs et leurs organisations dans la réalisation de leurs projets financiers, nous investissons dans des projets qui nous tiennent à cœur. Nous sommes fiers de contribuer à cette exposition et de partager les fruits d’investissements faits en 2011 au Fonds d’investissement de Montréal (FIM), coordonné par Bâtir son quartier », a affirmé à son tour Réjean Bellemare, président du conseil d’administration de la Caisse Desjardins des Travailleuses et Travailleurs unis.

L’exposition se poursuivra prochainement dans l’arrondissement de Montréal-Nord.

 

Source : Bâtir son quartier

Renseignement : Mira Fisher, responsable des communications, 514-933-2755, poste 316.

À propos de Bâtir son quartier
Bâtir son quartier est une entreprise d’économie sociale qui coordonne la réalisation de projets d’habitation et d’immobilier communautaire afin de créer des milieux de vie solidaires pour les ménages à faible et moyen revenu. Depuis le début de ses interventions, en 1976, Bâtir son quartier a réalisé près de 400 projets coopératifs ou à but non lucratif totalisant plus de 10 000 logements sur le territoire métropolitain, en plus de nombreux projets de centres de la petite enfance, centres communautaires et installations pour des entreprises d’économie sociale.

À propos du Fonds immobilier de solidarité FTQ
Créé en 1991, le Fonds immobilier de solidarité FTQ contribue au développement économique du Québec en participant financièrement et stratégiquement à la réalisation de projets immobiliers rentables, créateurs d’emplois et socialement responsables en partenariat avec des leaders du secteur. Il appuie le démarrage de projets immobiliers de toutes tailles et dans toutes les régions du Québec, tant dans les secteurs résidentiels, de bureaux, commercial, institutionnel qu’industriel. Au 31 décembre 2015, il comptait 37 projets en développement, 41 immeubles sous gestion et 18 millions de pi2 de terrains. Au fil des ans, 59 millions $ ont été consacrés à financer des projets d’habitation abordable, sociale et communautaire.

À propos de la Caisse Desjardins des Travailleuses et Travailleurs unis
La Caisse des Travailleuses et Travailleurs unis est créée en 2005. Elle représente aujourd’hui plus de 16 000 membres provenant de 8 grands secteurs d’activités (aéronautique, pâtes et papiers, métallurgie, aciéries et mines, fonction publique, services de messagerie). La Caisse est présente partout au Québec, dans 6 centres financiers et 15 bureaux-conseils, dont 12 implantés dans les milieux de travail.

La Caisse Desjardins des Travailleuses et Travailleurs unis est fière de partager les fruits d’investissements faits en 2011 au Fonds d’investissement de Montréal (FIM), coordonné par Bâtir son quartier, une entreprise d’économie sociale qui développe des projets d’habitation coopératifs à but non lucratif pour les ménages à faible et à moyen revenu du Grand Montréal.

Quatre ans plus tard, pour sa contribution à mettre en place des partenariats financiers novateurs, notamment avec la Caisse Desjardins des Travailleuses et Travailleurs unis et le FIM, Edith Cyr, directrice générale de Bâtir son quartier, reçoit plusieurs reconnaissances, dont l’un des Prix Desjardins Entrepreneur, catégorie Femmes d’influence, en 2014.

Pour en connaître davantage la Caisse, rendez-vous sur son site Internet caissetravailleur.ca ou cliquez ici.