logo Inscription et demande de logement

Communiqué de presse

CONSULTATION PUBLIQUE SUR LE PPU ASSOMPTION-NORD

Bâtir son quartier se réjouit des objectifs annoncés concernant le développement de logements communautaires

MONTRÉAL, LE 20 MARS 2017 –  Acteur de développement économique et social majeur dans les quartiers montréalais, Bâtir son quartier a présenté mardi dernier, le 14 mars 2017, ses recommandations concernant le Programme Particulier d’Urbanisme Assomption Nord (PPU Assomption Nord). Le Groupe de ressources techniques a salué l’engagement de la Ville de Montréal à développer, dans ce secteur, un quartier non seulement « dense et diversifié » mais aussi inclusif pour les ménages à plus faible revenu. Bâtir son quartier invite cependant la Ville de Montréal à clarifier les moyens qu’elle envisage de prendre pour développer un minimum de 15 % de logements sociaux et communautaires, soit 450 unités au total.

Garantir le développement de logements sociaux et communautaires par une palette de moyens

PPU Assomption Nord - OCPM

PPU Assomption Nord – OCPM

Alors que la vision de la Ville de Montréal incorpore une diversité résidentielle avec une inclusion, Bâtir son quartier recommande d’inscrire la réalisation des logements sociaux et communautaires prévus, dans le programme gouvernemental québécois AccèsLogis. Le Groupe de ressources techniques propose également d’orienter cette portion de développement résidentiel, entre autres, vers des projets de coopératives d’habitation dédiées aux familles (au nord de la rue de Marseille) et vers des projets de logements à but non lucratif pour personnes âgées (rue Sherbrooke).

Si la Stratégie d’inclusion de logements abordables de la Ville de Montréal facilite la réalisation de logements sociaux et communautaires, Bâtir son quartier pose cependant la question de moyens supplémentaires nécessaires à l’atteinte des objectifs du PPU.

Répondre aux besoins multiples des futurs résidents

Afin de répondre aux besoins des 3 000 futurs résidents attendus dans le quartier et 2 000 résidents actuels, Bâtir son quartier conseille de, en synthèse :

-clarifier les moyens requis pour le développement de logements sociaux et communautaires,

-d’encourager le développement d’une offre commerciale satisfaisante,

-de planifier des ressources suffisantes en petite enfance et en éducation,

-et de repenser les intersections du secteur pour faciliter et sécuriser les déplacements des personnes et l’usage du transport en commun.

Accéder au mémoire déposé par Bâtir son quartier

– 30 –

Enregistrer

Enregistrer