Inscription et demande de logement

Article de presse

Quand logement communautaire rime avec… rendement

LES AFFAIRES / Par Simon Diotte

Extrait :

Décennie 1990. L’économie montréalaise tourne au ralenti. Dans l’immobilier, c’est la débandade. Les mises en chantier sont faibles, et les quartiers centraux de Montréal dépérissent. Le manque d’entretien et même l’abandon touchent une importante quantité de logements locatifs. Pour redynamiser la ville, Phyllis Lambert, architecte de renom, fonde en 1997 le Fonds d’investissement de Montréal (FIM). Le but: engager les investisseurs privés dans des projets d’habitations communautaires. Dix-sept ans plus tard, le FIM a contribué à la revitalisation de 750 logements abordables. Le dernier en date : le complexe Le Domaine, à Pointe-aux-Trembles.

Lire l’article en entier En PDF
Lire l’article sur le site des Affaires